Pourquoi et comment j’ai arrêté la pilule : mon témoignage.

 

Aujourd’hui je voulais vous parler d’un sujet qui concerne beaucoup de femmes, et cela de plus en plus jeune, la prise de la pilule.

Les raisons de prendre la pilule sont diverses : éviter de tomber enceinte, faire disparaître ses boutons, avoir une plus belle peau, atténuer les douleurs des règles et j’en passe …

La pilule aurait donc réponse à tous nos « soucis » ? Ce n’est qu’une illusion. Nous nous cachons juste derrière la pilule en espérant qu’elle règle tous nos soucis.

medications-342463__180

Je voulais donc vous parler de ma relation plutôt tumultueuse avec la pilule. * rire jaune *

Moi aussi, j’ai été convaincue que la pilule pourrait régler tous mes problèmes. Souffrant d’énormes douleurs lors de mes « problèmes mensuels » mais aussi de pas mal d’acné, je croyais que la pilule pouvait régler mes soucis. Bien sure, c’était ma dermatologue qui m’avait soufflé cette idée, et qui m’avait encouragé à prendre la pilule. hum hum…

Mais pas n’importe laquelle, elle m’avait prescrit la pilule Jasminelle.(pilule de la 4ème génération.)

Après y avoir pensé pendant plusieurs semaines, j’ai fini par la prendre.

Et là catastrophe. Depuis, le matin où je l’avais prise, jusqu’au soir, j’ai vomi tout ce que j’avalais, l’eau, la nourriture et même ma salive.

Après avoir constaté tous ces désagréments, j’ai bien évidemment arrêté de prendre cette pilule.

Puis, pour différentes raisons, quelques années après, j’ai décidé de reprendre la pilule ,mais cette fois-ci, de la deuxième génération. Cette fois là, plus aucuns désagréments : boutons disparus ( même si de temps à autre j’oubliais de me démaquiller ), règles presque indolores ..Bref, c’était « génial ».

Pourtant, après avoir pris cette pilule pendant un an j’ai décidé de l’arrêter, encore une fois et je vais vous expliquer pourquoi…

stock-photo-medicine-and-birth-control-alarm-clock-and-contraceptive-pills-277752650

Premièrement, je me sentais comme R2-D2 dans Star Wars, programmé comme une robot ; j’avais mes règles le mercredi soir et elles s’arrêtaient le samedi soir … à la même heure à chaque fois.

Ensuite, j’en avais assez de me dire tous les jours  » euhh…Je sais plus si j’ai pris ma pilule..du coup.. ça craint là … » ou  » attends, on est quel jours là ? ok, alors aujourd’hui je dois la prendre  » ou encore  » attends je vais mettre un réveil tous les jours  à la même heure pour pas oublier de la prendre !  » Toutes ces questions, ces pensées me procurait un stress énorme.

Par dessus tout, j’avais l’impression de livrer toute ma vie, mes soucis à cette petite pilule. De ne plus connaître mon corps, et de livrer entièrement ma liberté de vivre à cette plaquette de contraception, comme si elle me tenait enchaînée.

Mais au-delà de tout ça, je ne peux pas vous le cacher, les effets dévastateurs sur la santé m’ont aussi grandement effrayée. Les cailloux de sang, les tumeurs qui pouvaient se développer, le risque de devenir stérile à long terme suite à la prise de la pilule etc.. Mais j’ai aussi eu très peur de ne plus pouvoir retourner en arrière, j’ai eu peur de la prendre pendant trop longtemps et de ne plus pouvoir retrouver un cycle normal, de ne plus pouvoir me ré-approprier mon propre corps.. Alors j’ai arrêté, du jour au lendemain, en me concentrant sur mon corps et sur ce qui se produisait en moi.

Aujourd’hui, je ne me cache plus derrière cette petite pilule magique, et c’est un vrai bonheur de pouvoir se ré-approprier son corps, de savoir ce qu’il se passe à l’intérieur, d’être la seule et unique maîtresse de mon corps, de connaître mes cycles. Mais surtout, je ne suis plus du tout stressée mais responsable car je ne confie plus toute ma vie à la pilule et je suis aussi fière de ne plus détruire mon corps à petit feu.

Mes solutions et conseils pratiques si vous désirez arrêter la pilule: 

  • Prenez l’initiative de devenir responsable de votre corps ( oui, c’est important de se convaincre psychologiquement :) )
  • Apprenez à être à l’écoute de vos maux et des choses qui se produisent en vous (avant / après l’ovulation par exemple.)
  • Prenez conscience de vos cycles, apprenez à calculer de façon simple, sur le mois calculez les moments pendant lesquels vous devez faire attention et les moments pendant lesquels vous n’avez pas vraiment de soucis à vous faire.

Et vous, avez-vous pris la pilule?

Est- ce que vous la prenez encore ?

Seriez-vous tentée de l’arrêter? 

 

Publicités

17 commentaires sur « Pourquoi et comment j’ai arrêté la pilule : mon témoignage. »

  1. Coucou
    Pour ma part je l’ai arrêtée il y a un peu plus de 3 ans.
    J’ai un petit garçon, et je m’en sors mieux sans, que du temps où je la prenais (beaucoup d’oublis…)
    Mes cycles sont très réguliers, donc je sais précisément quand a lieu l’ovulation, et j’évite donc facilement toute grossesse inopinée on va dire !
    Et pour conclure : je me sens mieux sans. Et non: je ne reviendrai pas en arrière :)

    Aimé par 1 personne

    1. Hello,
      Merci pour ton commentaire très intéressant, je suis ravie de le lire !
      Je suis d’accord avec toi, on se sent vraiment mieux sans :)
      Heureuse de savoir que tu as fais ce choix et qu’il te sied totalement !

      A très vite je l’espère ! :)

      J'aime

  2. Tellement d’accord avec toi! La pilule m’a fait prendre du poids progressivement et lorsque je l’ai arrêtée, j’ai tout perdu! Sauf que mon corps a mis du temps à se réadapter après elle et cela m’a valu des problèmes plutôt pénibles!! Mais après quatre ans d’arrêt, je suis heureuse de mon choix même si chaque mois j’ai affreusement mal au ventre!

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis heureuse de savoir que tu as arrêté, et que tu es d’accord avec mon article :) !

      J’ai aussi beaucoup de douleurs depuis que j’ai arrêté la pilule pendant la période des règles, en ce moment je teste plusieurs méthodes naturelles, j’attends de voir si ça fonctionne et je vous les proposerai peut-être en article sur mon blog si elles fonctionnent et si il y a des intéressées !
      A très vite et merci de l’intérêt que tu as porté à mon article :) !

      J'aime

  3. Bonjour!

    Je l’ai aussi arrêtée il y a quelques années, j’en ai testée plein et j’étais abonnée aux effets indésirables: extrêmement irritable, saut d’humeurs (au point d’être invivable), nausées, seins gonflés et douloureux (même après 3 mois de pilule…), rétention d’eau, jambe lourde, perte de toute envie sexuelle, secheresse…

    J’ai stoppée la dernière, sois disant mini dosée, très bien tolérée car conçue avec des hormones naturelles il y a 5 ans, sauf qu’en l’arrêtant, les jambes lourdes, les oedemes et seins douloureux sont restés…

    J’en retiens qu’à chaque fois que je les ai arrêtés, j’avais la sensation de revivre (et mon conjoint du moment aussi d’ailleurs! N’ayant plus à supporter mes horribles sauts d’humeur, ma déprime quotidienne qui ont disparu…. miraculeusement)…

    Au niveau contraception, j’ai testé la méthode symptothermique, en apprenant à observer mon corps, depuis je me reconnecte à moi et enfin, je comprends mon fonctionnement…

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir,

      très intéressant ton témoignage, merci de le faire partager !
      Moi aussi je subissais beaucoup d’effets indésirables, en autres de grosses migraines et quand j’allais voir la pharmacienne pour lui parler des effets indésirables, elle voulait absolument me fait croire que j’étais enceinte…Lol.

      C’est super si tu as cette impression de revivre, j’ai eu la même en arrêtant la pilule :)

      Oui c’est génial de ne plus avoir cette barrière « pilule » qui t’empêche de comprendre ton corps, je te comprends tout à fait !

      Je suis heureuse que tu puisses finalement te sentir revivre sans la pilule et que tu puisses être en harmonie avec ton corps :)

      A bientôt je l’espère et merci pour ton commentaire !

      J'aime

      1. Ahhh oui, je connais ça aussi « nausées? irritable? seins gonflés? Madame, faites un test de grossesse! »

        Mais je trouve que c’est encore pire depuis que j’ai stoppé la pilule, tous les médecins que je vois me sermonnent et me redemandent 4X: « vous êtes certaines de ne pas être enceinte??? Vous ne prennez pas de pilule, pour l’instant votre truc marche mais ce n’est pas fiable… ».

        Alors que ça fait 3 ans que je le fais, sans aucune surprise (et d’ailleurs, en le faisant correctement, je ne vois pas trop comment on pourrais se planter :/ )

        Laissez moi disposer de mon corps!

        Aimé par 1 personne

  4. Salut !
    Juste pour commencer j’adore ton blog & ta façon d’écrire, je me retrouve dedans !
    Personnellement je prends une pilule microdosé depuis seulement 6 mois je n’ai jamais eu aucun problème avec sauf une légère prise de poids mais je me laissais beaucoup allée à ce moment là aussi.
    Ton article est très intéressant sur ce que ça fais à notre corps tu me fais me posé des questions parce que c’est vrai qu’en plus le fait de régler soit même ses cycles mais pas du du tout naturel pour le corps.. Je pense me renseigner sur les autres alternatives plus naturelle qui s’offre à moi, merci encore pour cette excellent article !

    Aimé par 1 personne

    1. Hello,
      Merci pour ton compliment, ça me touche beaucoup ! ^^
      Je t’en prie, je suis ravie que mon article ait pu t’aider, j’espère que tu trouveras la solution qui te va le plus et qui te permettra d’être le plus possible en harmonie avec ton corps ! Si jamais tu as des questions, n’hésites pas, je ne suis pas gynécologue mais je serais peut-être en mesure de te répondre (concernant les manières de contraceptions que je préfère, qui sont les moins embêtantes par exemple ^^ ).

      A bientôt je l’espère et merci de l’attention que tu as porté à mon article, ça me fait très plaisir ! :)

      J'aime

  5. Je suis tombée sur ton article en regardant un de tes autres articles sur le henné. Je tenais à dire que tu as absolument raison, J’ai pris la pilule de nombreuses années et je ne me sui jamais senti aussi bien que lorsque je l’ai arrêter y il a 4 ans pour mon premier qui a 3 ans et il y a 1 an pour mon deuxième de 7 mois. Règles moins douloureuses pour moi sans pilule, plus de sautes d’humeurs, Et surtout quelques kilos en moins sur la balance. La j’ai arrêter totalement, Je me retrouvais en sueur après chaque prise de comprimé, j’utilise une application bien sympa qui s’appelle mon calendrier et qui me dit les jours de fertilité et d’ovulation, pour celle qui veulent pas calculer comme moi c’est parfait 👌 autant pour concevoir que pour faire attention. Sinon en méthode sans tour ce tra lala je trouve que le boîtier de clear blue est pas mal aussi, Un petit pipi sur la bandelette, poser sur le boîtier jour vert, OK pas de bébé qui s’installe, jour rouge attention risque de grossesse. Sono’je te remercie pour cette article qui nous montre encore une fois qu’il faut savoir s’écouter et que c’est comme sa que l’on vivra le mieux

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Jennie !
      Merci d’avoir pris le temps de lire mon article ! ;)
      C’est sympa tes conseils en ce qui concerne l’application et aussi sur le boitier ClearBlue pour calculer l’arrivée des jours de fertilité, je n’ai jamais essayé. C’est intéressant d’avoir ton avis à ce sujet :).

      Je suis contente de lire que tu vis mieux dans ton corps sans la pilule !
      Je t’en prie et je te remercie d’être passée sur mon blog ! A bientôt peut-être !

      J'aime

  6. J’ai vraiment très envie d’arrêter la pilule mais je suis avec mon amoureux depuis 4 ans et demi et lui n’a pas envie qu’on prenne des risques. Je commence donc à m’intéresser à la symptothermie mais il existe tellement d’applications différentes que je suis un peu perdue. Laquelle utilise-tu ? :)

    Aimé par 1 personne

    1. Je n’utilise pas d’applications pour calculer mes cycles, je le fais de tête :)

      Cependant, je crois que la youtubeuse Georgia Secret ( Sananas aussi) en parle lors d’une de ses vidéos sur la contraception :) !

      De toute façon, quelque soit l’application que tu choisiras, tu verras qu’avec le temps, le plus important est d’écouter ton corps :)

      J'aime

      1. Et tu ne trouves pas ça risqué au début de l’arrêt de la pilule ? Je suppose qu’il faut le temps pour moi d’apprivoiser mon cycle naturel. Combien de temps as-tu mis pour savoir quand tu étais et n’étais pas fertile ?

        J'aime

      2. En fait, je pratique une méthode qui s’appelle la symptothermie ! Cette méthode explique qu’en réalité, les plus gros risque de tomber enceinte se font pendant seulement 12 heures sur tout ton cycle, lors de l’ovulation.

        Je te mets un lien par ici, j’espère que ça pourra t’aider :

        J'aime

  7. Merci pour ce témoignage ! Cela fait des mois que je souhaite arrêt la pilule (Jasminelle) que je prends depuis presque 5 ans… Je pense me lancer à la fin de ma plaquette mais j’ai un peu peur d’avoir des effets négatifs comme une forte poussé d’acné, donc j’hésite à faire un sevrage progressif sur 6 mois. On verra, je continue à me documenter à fond avant de me lancer ! Bisous !

    Aimé par 1 personne

    1. Je t’en prie et merci pour ton commentaire :).

      D’accord, je vois.. C’est vrai que c’est délicat. La possibilité de me retrouver avec une grosse poussée de boutons est l’une des principales raisons qui m’ont poussé à arrêter la prise de la pilule…J’espère que cela se passera bien pour toi :).

      Bisous !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s