Les cadrans lunaires …. un an après ou les débuts bredouillants !

Je te retrouve aujourd’hui pour te parler des cadrans lunaires ♥ Voici un petit bilan d’un an d’utilisation!

L’année passée, au mois de Juin 2017, je commençais tout juste les cadrans lunaires après avoir lu le livre La femme Lunaire de Miranda Gray ( dont la réédition s’intitule Lune rouge ).

Au fil de cette année de découverte, j’ai lu, j’ai échangé, j’ai expérimenté avec mon corps, mes émotions, mon environnement, les autres, la société et au bout d’un an, je crois que je peux dire que c’est un réel apprentissage dont je ne suis pas ressortie la même du tout. D’ailleurs, c’est un apprentissage qui ne finit pas selon moi, on apprend toujours, tous les jours, et c’est un réel plaisir d’habiter son propre corps ! Cependant, il faut quand même que je te parle des petits « soucis » rencontrés pendant cette première année et aussi ce que celles qui ne se sont pas encore lancées voient comme des inconvénients :).

psychevibes femme lunaire

Les premiers petits problèmes …

 

  1. La société
Ce que je pourrais appelé « problème » ne sont pas vraiment à considérer tels quels. En effet, lorsqu’on est convaincu(e)s de ce qu’on l’on fait, le besoin de convaincre les autres n’entre pas en jeu. :)

Les cadrans lunaires sont avant tout, une pratique personnelle, exercée dans le but de mieux se connaître, de développer son intuition et de se lier à la nature. Cela devient vite un mode vie. Et cela se remarque sur le comportement, chez moi en tout cas !

C’est à ce moment qu’entrent en compte les autres personnes… Les cadrans lunaires sont un exercice exceptionnel à partager entre femmes et même avec les hommes. Cependant, on a tous déjà rencontré cette personne « un peu » fermée d’esprit, qui n’essaye pas vraiment de comprendre. Je vais vous donner un petit exemple : un jour, j’étais à l’université, et alors que je me croyais seule et tranquille, je m’évertuais à essayer de trouver la lune… C’est alors qu’une de mes connaissances s’est arrêtée devant moi et m’a demandé « Mais enfin, qu’est ce que tu fais ? » et j’ai répondu de façon franche « Mais enfin, j’essaye de trouver la lune ! » Bon… la personne en question a bien ri, après coup, et moi aussi d’ailleurs! C’est une situation assez banale mais elle est du genre de celles qui peuvent se produire, haha ! ( Bon mais sinon, les calendriers lunaires, c’est pas mal pratique au début hahaha ! )

psychevibes cadrans lunaires

2. Les cadrans lunaires c’est bien mais … c’est long de toujours les refaire chaque mois et d’être régulière !

Je suis d’accord. Au début, ou lorsque nous sommes fatiguées après une journée de travail dans les pattes, remplir le cadran du jour peut ne pas être la priorité et peut présenter une somme de travail supplémentaire qui peut faire peur. Lorsque je ne peux pas prendre le temps de refaire mon cadran et bien je note sur un petit bout de papier toutes les informations dont j’ai besoin et je les replace dans mon cadran lorsque je peux prendre le temps d’en refaire un.

Après avoir noté pendant plusieurs mois tout le nécessaire dans mes cadrans, j’ai décidé ce dernier mois de ne pas faire de cadran lunaire ( parce que je sais où j’en suis dans mes symptômes, émotions et sentiments qui sont moins « troubles » pour moi ) et de simplement me fier à la Lune, en essayant de comprendre mes symptômes en accord (ou non) avec les positions et différentes phases de la Lune. Je dois dire que j’ai beaucoup apprécié procéder de cette façon également mais je pense que j’ai encore besoin de mon carnet de cadran, qui est très efficace pour moi :) De plus, il me permet de retourner à mes anciens cycles si j’ai un doute, une question ou si je ressens le besoin de noter des changements/améliorations.

En règle général, j’essaye de m’accorder quelques minutes de reconnexion à moi même avant d’aller me coucher et lorsque j’ai beaucoup de temps devant moi, je prends quelques minutes supplémentaires pour faire des cadrans d’avance, sans inscrire de dates. Le carnet reste un bon référant.

psychevibes

Ce sont vraiment les deux moindres « désavantages » que je pourrais trouver aux cadrans lunaires. C’est aussi surtout ce que j’entends lorsqu’on m’en parle et je comprend que cela puisse freiner la démarche mais il faut bien penser que rien ne vient sans rien :) Surtout au vu de tous les avantages qu’on y gagne, c’est vraiment surprenant ! Ne serait-ce que l’accroissement de la confiance en soi et de l’intuition ! Et surtout, la joie d‘incarner sa puissance de femme, sans prêter attention aux attentes et préjugés que la société nous met sur le dos. Se détacher de tout ça, ça fait vraiment du bien ! C’est une grande aide dans la vie de tous les jours.

Je te conseille vraiment ce petit exercice :) D’ailleurs si tu n’as pas vu mes autres articles à ce sujet, je t’invite à aller les lire ! Par ici, , ici et ici aussi ! ♥

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s